Lettre n°4 du "processus" décroissance

Publié le par Amis de la Décroissance Nancy

Lettre n°4 du "processus" décroissance
 
 
 
 
 
Bonjour à tou.te.s,
 
Bien sûr le monde est faux - dont le "vrai" n'est plus qu'un moment comme le rappelait Guy Debord : La dernière livraison de « Monsanto papers » révèle ainsi que Monsanto a largement pratiqué le ghostwriting. Cette pratique consiste, pour une entreprise, à faire rédiger des études par ses propres employés mais à les faire signer par des scientifiques "indépendants", contre rémunération sonnante évidemment !
Bien sûr le monde est mauvais : En 2014, la pollution de l'air a causé le décès prématuré (avant 65 ans) de 487 600 au sein de l'Union européenne. Tel est le bilan macabre du rapport 2017 sur la qualité de l'air, publié mercredi 11 octobre par l'Agence européenne de l'environnement (AEE).
Bien sûr le monde est laid : une étude internationale publiée par la revue PLoS One, analyse des données de captures d'insectes réalisées depuis 1989 en Allemagne. Le bilan est explicite : c'est l'effondrement rapide de l'entomofaune. Depuis 30 ans, 80 % des insectes auraient disparu d'Europe.
 
Mais par-delà ces constats - qui nourrissent "passions tristes" et "ressentiment" - l'indignation des décroissants doit se nourrir du rêve d'un monde dans lequel le vrai, le bon et le beau retrouveraient leur place dans les débats et les pratiques.
C'est pour partager un tel idéal - fondé sur la radicalité des analyses et la cohérence des propositions : car, une bonne fois pour toutes, il va bien falloir trancher entre collaboration et résistance - quel les décroissants ont entamé depuis 2 ans un "processus" pour co-construire une Maison commune de la décroissance. Pour mettre fin aux querelles de chapelle, au repli sur les prés carrés groupusculaires.
 
A bientôt
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article