« L’anthropocène » : aux origines de l’effondrement

Publié le par Amis de la Décroissance Nancy

Bientôt

Les « Amis de la Décroissance Nancy » vous présente :

Thierry Sallantin

« L’anthropocène ». Aux origines de l’effondrement

Qu’est-ce que l’anthropocène ? En février 2011, les spécialistes de la Société Géologique de Londres ont voté à l’unanimité l’appellation « anthropocène » pour désigner la période qui commence : une déstabilisation d’ampleur géologique dont l’homme est responsable. Thierry Sallantin* nous en dévoile les racines historiques.

La folie de la puissance, la société de compétition et son culte de la performance, l’exhibition de la richesse et la soif de pouvoir, l’hubris et sa démesure, tout cela rend l’usage de la force (police, état d’urgence, 49-3 …) nécessaire pour assurer la domination d’une minorité qui précipite l’effondrement.

Le techno-totalitarisme (le compteur « Linky » en est un symbole) et sa mécanique de rouleau-compresseur dont nous sommes les victimes contemporaines, nous achève par sa théologie du progrès et ses cancers radieux.

Un scénario de génocide, ethnocide, écocide qui opère par le pillage des ressources et la destruction des économies et sociétés traditionnelles : malheur aux vaincus !

Thierry Sallantin*, lui, appelle cette période « mégalocène », tant ce tropisme pour la richesse et la domination fait penser à la folie humaine.

*Thierry Sallantin est anthropologue de terrain, il a vécu 15 ans en Guyane ou il a défendu la cause des Indiens. Il est auteur de nombreux textes accessibles et remarqués sur internet, dont un récent sur le Musée de l’Homme (L’écologiste N°46 janvier-mars 2016).

« Le temps de la Résistance est revenu !

Il faut oser la Révolution ! Et pas demain, aujourd’hui ! »

http://adnancy.over-blog.com/

« L’anthropocène »  : aux origines de l’effondrement

Commenter cet article